ISABELLE DE MONTVALON

a commencé par peindre avant de s’initier au modelage dans un atelier à Marseille. Installée pendant de nombreuses années à Milan, elle a fréquenté l’atelier du sculpteur Salvo Cansone et a suivi des cours de dessin d’après modèles vivants à l’Académie des beaux-arts de Brera de Milan.

Elle a exposé de nombreuses fois en France et en Italie. Aujourd’hui, elle poursuit son itinéraire en recherche d’authencité et de profondeur.

Elle a choisi l’expression figurative pour raconter des moments de vie ou des interrogations personnelles sur l’existence : elle sculpte des femmes, des hommes, des enfants, rêveurs, assoupis, espiègles, pétris dans la terre, coulés dans le bronze, parfois se mirant, se reposant, jouant, se retrouvant dans une boule en plexiglas qui apporte une touche de modernité à une facture classique.

En parlant de son travail, le critique d’art Giovanni Faccenda écrira :

« … outre les formes gracieuses de femmes qui habitent une dimension temporelle
qui leur est propre, on découvre une richesse spirituelle dans laquelle éthique et esthétique se fondent, donnant lieu à une exaltation raffinée de poses qui, poses, n’en sont pas, mais plutôt des moments d’authenticité transmués en moments d’éternité. »